L’École Universitaire de Recherche ArTeC soutient la création en proposant chaque années des aides en ce sens.

Cette aide s’adresse aux membres de la communauté ArTeC qui portent un projet de film, webdocumentaire, jeu vidéo, enregistrement, exposition, pièce artistique, etc.
Exemple d'édition

Numéro 5

Créer sous d’autres noms que le sien

Créer sous d’autres noms que le sien est une conférence performée qui aborde les pratiques d’écriture féminine invisibilisées ou cachées dont l’hétéronymie qui consiste à écrire “sous un autre nom que le sien”.
Munie de quelques lettres issues de la correspondance épistolaire de sa grand-mère, Chloé partage les fruits d’une investigation qui la mène d’une maison de famille picarde à Douala, au Cameroun, en passant par un mystérieux fonds d’archives à Vanves. On tâche d’y faire la part des choses entre dissimulation, usurpation plus ou moins consentie et désir d’écrire. À mi-chemin entre la conférence, l’enquête et la leçon de vie, la performance propose d’examiner ce que l’hétéronymie, quand elle est pratiquée par des autrices, dit du désir de prendre la parole et d’assumer sa voix, que l’on soit mère en 1951 ou chercheuse en 2021…

Créer sous d’autres noms que le sien est le deuxième volet de la trilogie Première, un projet de recherche-création porté par l’association moustache, développé avec le soutien financier d’Eur ArTeC et grâce au soutien du Centquatre, du Centre National de la Danse, du Studio-théâtre de Vitry, du pad-Cie Nathalie Béasse, de Critical Path (Sydney, Australie).

Un projet conçu, écrit et interprété par Chloé Déchery
Dramaturgie: Marion Boudier
Création vidéo et régie générale: Matthieu Canaguier
Scénographie: Alix Boillot
Costumes: Anna Rinzo
Une production moustache
Site Chloé Déchery

La pièce a été jouée dans sa version work-in-progress au Studio-théâtre de Vitry le 19 juin 2021.
Une autre version work-in-progress de la pièce a été donnée le jeudi 1er octobre 2021 au pad à Angers lors d’une résidence de recherche hébergée par la compagnie Nathalie Béasse.
Enfin, une conférence intitulée « Archive, faux et usage de faux dans la conférence-performance Créer sous d’autres noms que le sien – une tentative de restitution »” a été proposée par Marion Boudier au sein du colloque “L’archive comme lieu d’expérimentation, construction, création, performance”. Organisation scientifique: laboratoire MARGE, Université de Lyon 3, 17 et 18 mars 2022.

 

Exemple d'édition

Numéro 4

Musical MC2

Ce site a été développé dans le cadre du projet de recherche collaboratif « Musical MC² », dédié au film musical hollywoodien classique (Labex Arts-H2H 2015-2017). Le projet a impliqué une équipe internationale de chercheurs en études cinématographiques, musicologie et danse. Il a abordé le genre musical à l’échelle du numéro chanté et dansé plutôt qu’en tant que récit. Notre objectif était d’étudier les enjeux culturels et idéologiques du film musical en se concentrant de manière systématique sur ses composantes spectaculaires fondamentales.

Dans le cadre du volet « humanités numériques » du projet, nous avons construit une base de données indexant les numéros de films musicaux hollywoodiens produits entre 1927 et 1972 en fonction de grandes catégories (contours du numéro, casting, thèmes, musique, danse, intertextualité…) et de nombreuses sous-catégories (nombre de plans, types de performances, scènes de genre, styles musicaux, styles chorégraphiques…). Une partie des informations provient de la transcription de ressources d’archives, notamment pour ce qui concerne l’autocensure et la réception. Le but à long terme est de maintenir le site vivant en incluant autant de films que possible dans la base de données, et de le mettre à disposition d’autres chercheurs et étudiant.e.s pour permettre d’étudier le film musical à partir de construction de corpus de numéros musicaux.

Site internet