Grande collection Petite collection

La Grande Collection ArTeC est constituée d’ouvrages collectifs qui généralement sont le résultat des travaux réalisés dans le cadre des projets de recherche financés par ArTeC. Chaque volume s’articule autour d’une thématique en résonance avec les axes de l’EUR. Les ouvrages peuvent être publiés en français ainsi qu’en anglais. La collection a pour objectif de rendre visibles les recherches d’ArTeC à l’échelle nationale et internationale.

Exemple d'édition

Numéro 5

Le Comportement des Choses

Une enquête polyphonique qui révèle le potentiel de suggestion fictionnelle et philosophique de l’animation des choses, en questionnant la persistance de formes d’animisme au sein du projet de la modernité, dans l’horizon d’une remise en question des fondements anthropocentriques de la culture occidentale.
Que se passe-t-il quand, soudainement, un objet qui nous fait face s’anime ? Comment envisager de tels objets qui tendent à se comporter comme des sujets ? Faut-il les reléguer au rang de curiosités parascientifiques, de phénomènes paranormaux, de bizarreries surréalistes ? Faut-il les considérer comme des produits d’ingénierie, en apprécier l’exploit mimétique qui permet de leur prêter vie ? Ou les regarder comme des objets d’art, saisir les ouvertures critiques qu’ils apportent ? Faut-il les prendre au sérieux, comme les personnages d’un conte moral qui nous fait prendre conscience de la nécessité de penser un monde habité par d’autres ? Ou, encore, faut-il en avoir peur, comme de créatures qui se révoltent contre leurs créateurs, menaçant notre sécurité, nos certitudes ?
Cet ouvrage réunit un ensemble de textes de registres stylistiques différents, du récit narratif à l’essai analytique, du témoignage à la dystopie. Construit comme une enquête à plusieurs voix, il révèle le potentiel de suggestion fictionnelle et philosophique de l’animation des choses, en questionnant la persistance de formes d’animisme au sein du projet de la modernité.
Dans l’horizon d’une remise en question des fondements anthropocentriques de la culture occidentale, ces épisodes dessinent une autre histoire, qui se creuse à la frontière entre nature et artifice, entre sujet et objet, entre vivant et non-vivant, où toutes ces polarités apparaissent suspendues par l’inquiétante étrangeté, le vertige et le doute qui nous saisissent face au comportement des choses.
Acheter
Exemple d'édition

Numéro 4

POLITIQUES DE LA DISTRACTION

Sous la direction de Paul Sztulman et Dork Zabunyan

Une réflexion collective et transdisciplinaire sur la notion de distraction, pensée à la fois comme le stigmate de nos sociétés et comme son antidote.

 

Notion souvent dévalorisée ou fustigée, la distraction renvoie autant à certaines modalités de l’attention (flottante, incidente, mobile…) qu’aux formes sensibles associées à la culture de masse. La distraction est plus ambivalente que sa dénonciation ou sa synonymie avec le terme de divertissement ne le laissent supposer. Tandis que ce dernier pourrait ne renvoyer qu’au fait de se détourner d’une chose, de faire diversion, la distraction relève plutôt d’un conflit d’attractions. En résulte une double orientation des recherches qui composent cet ouvrage, où l’examen local d’états de coexistence entre perception distraite et capacité attentionnelle voisine avec des réflexions sur les influences réciproques entre le domaine des arts et la société du spectacle.

 

Cette notion de distraction qui se dédouble en deux branches est également clivée, entre émancipation et aliénation, tant dans ses pratiques que dans ses productions. Les réflexions rassemblées ici interrogent la façon dont la distraction cristallise certaines interrogations du présent, celles d’un monde qui se numérise et dont les tensions politiques vont croissant. On peut ainsi paradoxalement penser la distraction à la fois comme le stigmate de nos sociétés et comme son antidote. Elle connaît dans ce recueil un sort fidèle à son étymologie, elle est « tirée en divers sens » dans une variété d’interprétations et d’expériences où sa parade se manifeste de manière inattendue et fend les idées reçues.

 

Contributions de Madeleine Aktypi, Daniele Balit, Elsa Boyer, Yves Citton, Emmanuel Dreux, Jim Hoberman, Christophe Kihm, Sophie Mendelsohn, Victor Moisan, Marie Pruvost-Delaspre, Emanuele Quinz, Pascal Rousse, Peter Szendy, Barbara Turquier, Anne Zeitz, Eugénie Zvonkine.

 

Acheter