Julie Blanc, (Re)composer l’espace

Julie Blanc, (Re)composer l’espace

PORTEUR(S) DU PROJET

Julie Blanc


EN COLLABORATION AVEC
EA 349 Paragraphe

Face à la multiplication des formats et supports de lecture (ordinateurs, liseuses, tablettes, smartphone), la conception d’objet éditoriaux évolue. La composition fixe de la page imprimée rencontre l’interactivité, la fluidité et l’adaptabilité de la page numérique. 

Cette thèse s’attache à étudier un déplacement dans les pratiques du design graphique: des logiciels de Publication Assistée par Ordinateur vers l’utilisation de technologies et de méthodes du développement web (HTML5, CSS3, javascript, epub). Les évolutions récentes de ces technologies et particulièrement du langage CSS permettent des mises en forme de plus en plus poussées jusqu’à favoriser la possibilité de convergences entre le papier et l’écran.

En observant et pratiquant ces évolutions, de multiples questions émergent: pourquoi et comment l’activité de composition se reconfigure avec l’utilisation de ces technologies du web ? Quelles en sont les effets sur les formes et les expériences sensibles produites ? 

Tout à la fois enquête, analyse de l’activité et recherche-création, ce travail articule design graphique et ergonomie. Il intègre le développement d’un outil pour la composition de livres imprimés depuis les navigateurs web et s’appuie sur la conception d’éditions multisupports permettant de mettre en expérimentations ses possibilités. Par une approche instrumentale, cette thèse discute ce que le code fait à la forme et à l’activité de composition. Ainsi, l’utilisation de la programmation par les designers graphiques n’est pas sans effets sur leurs représentations de l’espace de la page imprimée et numérique.

Biographie

Julie Blanc est designeuse graphique et étudiante-chercheuse. Elle prépare un doctorat en ergonomie et design au laboratoire Paragraphe (Université Paris 8 – EA349) et à EnsadLab sous la direction d’Anne Bationo-Tillon, la co-direction de Samuel Bianchini et l’encadrement de Lucile Haute. 

Elle prend aussi part aux recherches collectives du groupe PrePostPrint et travaille au développement de Paged.js, une bibliothèque JavaScript libre et open source pour concevoir des livres imprimés depuis les navigateurs web. Son travail de recherche fait suite à sa pratique du design graphique tournée vers des objets éditoriaux numériques et imprimés. Elle a ainsi travaillé pour le Médialab Sciences Po ou le musée Saint Raymond. 

site web: https://julie-blanc.fr/

 

Publications

– Blanc, J. & Haute, L. (2018). Technologies de l’édition numérique. Sciences du Design, 8(2), 11-17. doi:10.3917/sdd.008.0011.

– Blanc, J. & Haute, L. (2018). Publier la recherche en design : (hors-)normes, (contre-)formats, (anti-)standards. Réel | Virtuel : enjeux du numérique [en ligne], n° 6, « Les normes du numériques », 2018.



ÉQUIPE DU PROJET

Directeurs de recherche: Anne Bationo-Tillon (université Paris 8 ), Samuel Bianchini (Ensad)

Laboratoire de rattachement et école doctorale: EA349 Paragraphe, ED 224 Cognition, Langage, Interaction

Actualités

Média archipélique

évènements