Enquêtes sur les profils de fiction

Enquêtes sur les profils de fiction

DURÉE DU PROJET

2023 - 2024


PORTEUR(S) DU PROJET

Alexandra Saemmer, PU en sciences de l'information et de la communication, co­directrice du laboratoire CEMTI, Université Paris 8


EN COLLABORATION AVEC
EA 3388 Centre d'études sur les Médias, les Technologies et l'Internationalisation (CEMTI)

Le profil est un paradigme fondateur du monde contemporain. Si certains profils convergent avec l’identité civile de leurs auteurs, depuis les newsgroups jusqu’aux réseaux sociaux, les versions pseudonymes et hétéronymes, naviguant entre identités fictives et falsifiées, sont également pléthore. Nous proposons de considérer le « profil de fiction » comme une manifestation archétypale de la technogénèse du sujet contemporain, écartelé entre consentement et prise de distance vis-à-vis des dispositifs industriels. Nous dresserons un état des lieux des « profils de fiction » en nous concentrant sur les créations à visée artistique et patrimoniale. Nous enquêterons sur leur « techno-peau » en croisant les méthodes des études littéraires, de l’ethnographie, de la sémiotique et de la recherche­création. Grâce à des techniques d’archivage expérimentales, nous valoriserons les « profils de fiction » dans des répertoires d’œuvres hypermédiatiques. 

Approche scientifique

Le « profil » est un paradigme fondateur du monde contemporain sésame d’accès aux contenus des plateformes numériques, il constitue également un laboratoire des subjectivités. Si certains profils reproduisent l’identité civile de leurs auteur-es, des newsgroups et premiers métavers jusqu’aux réseaux sociaux numériques (RSN), le
« profil », sous sa forme pseudonyme ou hétéronyme, incite à expérimenter différentes versions de soi, naviguant entre identités «fictives», « falsifiées » et« fictionnelles ».
Si les productions documentaires et les emissions de téléréalités consacrées aux tinder swindlers soulignent les effets délétères du jeu reposant sur des identités d’emprunt, nous proposons ici de« réhabiliter la fiction» (J. Bouveresse) en considérant le « profil de fiction » comme une manière « de construire des hypothèses » (A. Gefen) dans des mondes possibles.
Nous sonderons, dans le profil de fiction, la « signature de la vie » (S. Bianchini) afin de cerner la technogénèse du sujet contemporain, écartelé entre consentement et prise de distance vis-à-vis des dispositifs techniques et industriels.

Valorisation et publications :

Intervention à ISEA 2023 : Appiotti Sébastien, Saemmer Alexandra et Tréhondart Nolwenn, « The historical fictional profile on social media: apointer and symbiotic witness to contemporary society », 19 mai 2023, Forum des images, Paris.

Intervention à Ia conférence internationale de la Electronic Literature Organization 2023 : Lescouet Emmanuelle, Saemmer Alexandra et Tréhondart Nolwenn, « Re-enacting Painful and Sensitive Memories on Platforms: A critical approach », 13 juillet 2023, Coimbra.

Lescouet Emmanuelle, Saemmer Alexandra et Tréhondart Nolwenn, « Re-enacting Painful and Sensitive Memories on Platforms: A critical approach », article soumis à la revue Materialities of Literature.

Saemmer Alexandra, conférence-performance de « Profil-Sudète », Rencontres ArTeC, Maison des Metallos, 16 novembre 2023.

Saemmer Alexandra, conférence-performance de « Profil-Sudète », 29 septembre 2023, Université Rennes 2, Colloque « Transmissions brisées ».

Panel « Profils de fiction » au colloque Littérature québécoise mobile : Gervais Betrand, Lescouet Emmanuelle, Saemmer Alexandra et Tréhondart Nolwenn, 26 avril 2024, UQAM, Montréal.

Saemmer Alexandra, conférence-performance de « Profil-Sudète », colloque Littérature québécoise mobile, 24 avril 2024, UQAM, Montréal.

Saemmer Alexandra, « Poétiques de l’arrière-plan. Les biographèmes de Jean-Pierre Balpe sur Facebook », article accepté, à paraître en 2024 dans la Revue des Sciences humaines.

Colloque international en préparation :

Imaginaire des réseaux – Réseaux de l’imaginaire, 12-13 novembre 2024



ÉQUIPE DU PROJET

Amar Murielle, MCF en sciences de l’information et de la communication, DICEN 
Appiotti

Sébastien, MCF en sciences de l’information et de la communication, GRIPIC, CELSA – Sorbonne Université 


Bianchini Samuel, MCF HDR en arts, directeur de l’axe« Reflective interaction», Ensadlab 


Caruso Nolwenn, étudiante en Master Plateformes numériques, création et innovation 


Delannay Roch, doctorant en sciences de l’information et de la communication et en littérature, DICEN et Université de Montréal 


Deneuville Allan, doctorant en littérature, Fablitt 
Gervais Bertrand, PU en littérature, UOAM 
Lescouet

Emmanuelle, doctorante, Université de Montréal


Mellouli Nedra, MCF HDR en informatique, LIASD 
Mouratidou Eleni, PU en sciences de l’information et de la communication, DICEN
Pequignot Adrien, doctorant en sciences de l’information et de la communication, CEMTI

Rossi Julien, MCF en sciences de l’information et de la communication, CEMTI 


Saemmer Alexandra, PU en sciences de l’information et de la communication, co­directrice du laboratoire CEMTI, Université Paris 8 


Severo Marta, PU en sciences de l’information et de la communication, directrice adjointe du laboratoire DICEN


Tréhondart Nolwenn, MCF en sciences de l’information et de la communication, CREM, Université de Lorraine 
Vitali-

Rosati Marcello, PU en littérature, Université de Montréal 
Voisin Bérengère, MCF en sciences de l’information et de la communication et en littérature, CEMTI