RYBN, déambulation collective à la Défense

RYBN, déambulation collective à la Défense

Date

05/02/2024 - 05/02/2024


Lieu

Rendez vous à la Défense : via le métro 1, descendre à l'arrêt Grande Arche, prendre la sortie en queue de train, puis une fois dans la salle d'échange, prendre la sortie 6 — Coupole-Regnault.


Infos pratiques

18h-20h

Retrouvez le programme du cycle de conférences : complots, formes, matières, fictions (MIP) proposé par le parcours Écologie des arts et des médias (EDAM) pour l’année universitaire 2023-2024.

Écologie des arts et des médias

Doppelgänger — exploration psycho-géographique du quartier de la Défense : déambulation collective radio-commentée dans le quartier d’affaire parisien, où se côtoient institutions européennes, cabinets ministériels. sièges de grandes banques, cabinets d’audit, enseignes de multinationales, entreprises d’État privatisées, gestionnaires d’actifs et sociétés écrans, sur fond de gratte-ciels, de passerelles et d’échangeurs, et de faillites retentissantes. Cette déambulation offrira l’opportunité d’un rappel du fonctionnement des écosystèmes économiques offshore et de leurs impacts sociaux, politiques et écologiques, permettant de souligner la part de fiction sur laquelle se construit notre perception des “réalités” économiques.

Depuis 2017, le collectif RYBN.ORG mène une enquête au long cours sur la finance offshore [1] . Le collectif a établi un protocole de dérive psycho-géographique assistée par GPS [2] lui permettant d’explorer physiquement plusieurs centaines de milliers d’adresses ayant été divulguées dans l’enchaînement des fuites depuis 2008 : Julius Bär Leaks (2008), Offshore Leaks (2013), LuxLeaks (2014), Swiss Leaks (2015), Panama Papers (2016), Bahamas Leaks (2016), Malta Files (2017), CumEx Files (2018), Paradise Papers (2017), Daphne Project (2018) , Sherwood Files (2019), FinCen Files (2020), OpenLux (2021), Pandora Papers (2021), Suisse Secrets (2022). [3]. Au cours de cette enquête, la séparation entre la finance onshore de son doppelgänger offshore s’est peu à peu dissoute, alors que se dévoilait un système reposant sur des stratégies de contournements et d’évitements, encourageant dérégulations fiscales, sociales, sanitaires et écologiques. L’entreprise néo-libérale onshore-offshore optimise les bénéfices des multinationales (défiscalisations ciblées, manipulations des prix de transferts, trusts, sociétés écrans, etc.), conforte les privilèges des ultra-riches et accroit les inégalités, assèche les caisses des services publiques fondamentaux (santé, éducation…), et durcit son autorité sur le peuple désuni. Malgré les fuites de données ayant pris de nombreuses mains dans les sacs, la proportion des richesses qui transitent en milieu “offshore” a continué de croitre, comme vient de le souligner l’observatoire européen de la fiscalité dans son récent rapport “Global Tax Evasion Report 2024” [4]. 

Précautions : Balade en extérieur en fin de journée, penser à prendre un sac léger, des vêtements chauds et chaussures adaptées à la marche,  petite bouteille d’eau,, un parapluie  (en fonction de la météo), et si vous avez : lampe frontale, boussole ; et de quoi prendre des notes de tous types ; visuelles — carnet de notes, appareil photo, caméra ou smartphone ; audio — dictaphone, magnétophone, enregistreur numérique ; ou tout autre appareil d’enregistrement (données numériques, fréquences radio, GPS, etc.).

RYBN.ORG est un collectif d’artistes extra-disciplinaire, fondé en 1999, basé entre Paris et Marseille. http://www.rybn.org

Références :

[1] https://www.rybn.org/thegreatoffshore/ ; voir aussi : The Great Offshore, Eds UV, 2021.

[2] OTO, Offshore Tour Operator https://git.rybn.org/rybn/offshore_tour_operator/

[2] cf: wikileaks.org, icij.org, ddosecrets.org, eic.network, occrp.org, etc.

[3] Global Tax Evasion Report 2024 https://www.taxobservatory.eu/publication/global-tax-evasion-report-2024/