Planifications fugitives et influences

Planifications fugitives et influences

Date

21/02/2023 - 21/02/2023


Lieu

Maison de la recherche, université Paris 8


Infos pratiques

18h à 21h

Dans le cadre du MIP  Teamed “pratiques collectives”, Invité·es : Emma Bigé & Loup Rivière (artistes, philosophes, danseuses)
Et si, dans une perspective abolitionniste du travail, nous voulions éviter de nous désigner par ce mot de “collaboratrices” (ce nom que l’on s’est mis à donner aux sous-payées des multinationales), quel mot pourrions-nous employer pour désigner celleux qui décident de se laisser être transformées les unes par les autres et par les processus qu’elles suscitent et qui les tiennent ?
Une manière d’y regarder de plus près pourrait être d’envisager ce que l’on fait quand on bouge ensemble, dans des pratiques de mouvement qui se disent “improvisées” (comme le Contact Improvisation, les Tuning Scores, le Mouvement Authentique, et quantité d’autres manières sans nom de s’entr’organiser), notamment parce qu’en elles, on s’efforce de faire des plans fugitifs, des plans qu’on s’apprend à abandonner dès qu’ils réclament de nous qu’on sacrifie le présent au nom du futur. C’est que, dans ces pratiques de désapprovisionnement, les bougeureuses ne collaborent pas tant qu’elles s’apprennent à bouger sous l’influence les unes des autres, et à négocier avec l’influence de forces pas qu’humaines.
C’est à renommer ces manières fugitives de faire des plans et cet apprêtement à l’entre-influence que nous dédierons notre plongée, où nous proposerons ensemble et séparément une série de pratiques, de paroles et de pauses autour de nos manières de conspirer, de nous attacher (par attaches élastiques) à des collectifs, de faire émerger des masses critiques, et de prendre soin des communs qui nous enveloppent. Léa Rivière danse pour des plantes, fabrique des moments où prendre soin des mort·es et leur vivant·es, bouge et pense avec les arts de l’influence : les arts d’influencer une atmosphère, un collectif, des neurochimies locales, elle-même, et de se laisser être influencée par d’autres créatures, d’autres choses, d’autres lieux, d’autres amas.
https://pdlarevue.wordpress.com/2020/04/29/je-suis-pas-trans-dans-la-foret
https://klima-magazine.com/content/3-articles/loup.pdf
https://www.gessnerallee.ch/en/digital/568/armes_mollesEmma Bigé écrit et traduit des textes, fait des expositions, improvise et roule par terre. Elle enseigne::étudie les pratiques textuelles et les épistémologies trans/féministes, et elle essaye depuis un moment d’apprendre à faire la sieste.
https://www.pourunatlasdesfigures.net/element/nap-ins-politiques-de-la-sieste
https://cargocollective.com/sharingmovement/translating

Pannier à lectures
Barad, Karen. 2015. “Transmatérialités. Trans/Matière/Réalités et Imaginaires politiques queer”, Multitudes, #82, Printemps 2021 https://www.multitudes.net/transmaterialites/
Butler, Octavia, Lilith’s Brood. Grand Central Publishing, 2000
Chen, Mel Y. 2018. « Agitations », South Atlantic Quarterly, vol. 117:3 ; https://gws.berkeley.edu/wp-content/uploads/2016/09/SAQ-Agitation-Chen-2018.pdf
Moten, Fred & Harney, Stefano. 2021. Les sous-communs. Plannification fugitive et étude noire.  (2013), Paris, brook. http://brook.pm/harney-moten-sous-communs.html
Stengers, Isabelle & Prigogine, Ylia. La Nouvelle Alliance. Métamorphose de la science, Paris, Gallimard, 1979

@EURArTeC
7 hours ago
3 days ago
4 days ago
2 weeks ago
2 weeks ago
2 weeks ago