MIP / Digital storytelling comme mode d’expression citoyen

Module innovant pédagogique (MIP) réalisé en partenariat avec l’Université d’Athènes, cet atelier-laboratoire animé par Michel Meimaris, Arnaud Laborderie et Evika Karamagioli, propose de former les étudiants au digital storytelling comme mode d’expression personnelle et civique.

Le digital storytelling est une forme spécifique de storytelling pratiquée par des gens ordinaires qui utilisent les outils numériques pour raconter leur « histoire » à travers des formats convaincants et émotionnellement attrayants. Mise au point dans les années 1990 notamment par Dana Atchley et Joe Lambert de l’école de Berkeley (Center for Digital Storytelling), cette approche repose sur une méthodologie comprenant sept critères de l’écriture au montage : point de vue, question dramatique, contenu émotionnel, économie de moyens, rythme, voix, musique.

Initialement prévu délocalisé à Athènes, l’atelier-laboratoire s’est tenu à distance, en visioconférence, du 8 au 18 mai 2020. Cette situation a remis en question l’approche pédagogique visant à confronter les étudiants avec une autre réalité — celle d’Athènes, durement éprouvée par la crise de 2008 et l’afflux de migrants — pour faire émerger un point de vue personnel et un regard critique sur leur propre histoire, et plus largement, sur la société dans laquelle ils vivent.

Les contraintes liées à la crise sanitaire du coronavirus ont imposé leur thème : confinement et distance sociale. Dans ce contexte inédit, l’idée centrale de l’exercice du digital storytelling fut d’inviter les étudiants à réfléchir aux conséquences sociales et psychologiques de la quarantaine et à présenter leur propre expérience tout en insistant sur un message clé concernant cette expérience humaine. Comment ont-ils vécu les cinquante jours de confinement et passage au déconfinement ? Qu’ont-ils appris sur eux-mêmes ? Quel regard portent-ils sur cette situation inédite ?

Hyewon Kim : « Limerence »

Étudiante coréenne, Hyewon Kim interroge le sentiment de solitude qu’elle a ressenti pendant le confinement : être seul. Qu’est-ce que c’est d’être seul ?

Sous la forme d’un journal intime mêlant des images prises avant, pendant et après le confinement, son travail de création vidéo est une prise de conscience de la solitude comme expérience humaine partagée. Avant de sortir à nouveau et de reprendre une vie normale, elle interroge notre condition d’être seul, exacerbée par le confinement et la distance sociale.

__

Estelle Hamonet : « J’aime la solitude »

Le confinement a été bénéfique pour Estelle Hamonet, bénéfique en termes de développement personnel. C’est un moment privilégié qui lui a permis d’apprendre des choses sur elle, de mieux se connaître et de ne plus craindre la solitude mais, au contradre, de l’aimer.

Réunion d’informations master ArTeC

Afin de préparer les candidatures pour le master ArTeC 2020-2021, l’équipe d’ArTeC propose de réaliser une réunion d’informations en visio, le jeudi 23 avril à 14h.

Les candidats souhaitant participer à cet échange doivent s’inscrire par mail obligatoirement avant mardi 21 avril : masterartec@u-plum.fr

Nous leur fournirons les codes de connexion avant la réunion.

Plus d’informations sur le master : http://eur-artec.fr/2020/03/25/master-artec-2020-2021/

Appel à candidatures – Directeur.trice adjoint.e de l’EUR ArTeC

L’EUR ArTeC lance un appel à candidatures pour la fonction de Directeur.trice adjoint.e, avec entrée en fonction au 1er septembre 2020.

Pour assurer un équilibre entre les partenaires de l’EUR, le/la candidat.e devra être un.e enseignant.e-chercheur.e en poste à l’Université Paris 8, venant d’une des équipes de recherche et des Unités de recherche et Formation participant à l’EUR.

Sa mission sera d’opérer en étroite collaboration avec les actuels Directeur, Yves Citton, Directeur adjoint, Fabien Boully, et Coordinatrice générale, Jeanne-Marie Portevin, au sein d’un comité de pilotage se réunissant régulièrement pour mettre en action les orientations décidées par le Conseil Académique et le Conseil des membres, et discutées au sein de Comité exécutif.

Les candidatures seront examinées par le Conseil Académique du 23 juin 2020. Le Conseil des membres procédera ensuite à la nomination du Directeur adjoint ou de la Directrice adjointe sur avis du conseil académique. La nomination se fera pour un mandat de trois ans renouvelable une fois, et sera accompagnée d’une charge pour fonction de 48 HETD par année.

Les candidat.es sont invité.es à envoyer une lettre de candidature et de motivation adressée à la présidence de la ComUE Université Paris Lumières, accompagnée de leur CV à l’adresse 140 rue du Chevaleret, 75013 Paris, et par courriel à presidence@u-plum.fr  ainsi qu’à Jeanne-Marie Portevin : jeanne-marie.portevin@univ-paris8.fr avant le 8 juin 2020.

Offre d’emploi ArTeC

Portée par la ComUE Université Paris Lumières, l’École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC a pour fonction de promouvoir et d’articuler des projets de recherche et des dispositifs de formation relatifs aux domaines des arts, des technologies, du numérique, des médiations humaines et de la création.

L’EUR ArTeC recherche son ou sa gestionnaire financier.e et comptable.

Le poste est à pourvoir au sein de l’équipe ArTeC à partir du 1er septembre 2020.

Vous pouvez adressez votre cv et lettre de motivation à la coordinatrice générale d’ArTeC à l’adresse suivante :  jeanne-marie.portevin@univ-paris8.fr

Plus d’informations sur la fiche de poste

Master ArTeC 2020-2021

Les candidatures pour le master ArTeC seront ouvertes sur e-candidat dans les deux universités, Paris Nanterre et Paris 8 du 6 au 28 mai 2020

Formulaire de candidature 2020-2021

Le niveau de français requis pour déposer sa candidature au master ArTeC est B2.

Une candidature complète comprend les pièces ci-dessous :

– Le présent formulaire
– Une lettre de motivation
– Un CV
– Une copie du dernier diplôme obtenu et relevé de notes associé
– Une présentation argumentée du projet d’expérimentation (2-3 pages)
– Un dossier des réalisations (optionnel)

Pour le diplôme à fournir :

Diplômes obtenus avec les relevés de notes correspondants et tous les relevés de notes trimestriels ou semestriels pour un diplôme en cours d’obtention. Pour les diplômes étrangers : traduction effectuée ou authentifiée par les autorités françaises (Service culturel de l’ambassade de France à l’étranger) ou par un traducteur assermenté en France.

Pour le projet d’expérimentation (guide de rédaction du projet d’expérimentation) :

Description en  2-3 pages. Tous les éléments audiovisuels, schémas, esquisses, programmes, etc., permettant d’éclairer le projet de recherche peuvent être joints sous forme de lien internet.

NB : Le projet décrit à l’entrée du programme sera appelé à évoluer au fil des semaines : sa description initiale ne restreindra aucunement la liberté des participant.e.s de le modifier ou d’en changer par la suite.

Atelier (post)doctoral ArTeC

Programme détaillé du printemps 2020 des ateliers (post) doctoraux de l’EUR ArTeC :

– 10 mars de 14h à 18h
– 7 avril de 14h à 18h
– 5 mai de 16h à 20h

Informations pratiques :
Les séances se dérouleront aux jours et heures indiquées ci-dessous au site Pouchet du CNRS : 59/61 rue Pouchet, Paris 75017 (métro ligne 13 Brochant ou Guy Môquet, RER C Porte de Clichy)
http://www.pouchet.cnrs.fr/acces/

Rencontre avec Manon Ott – 27 mars

Dans le cadre du projet de recherche « Faire commun, faire recherche en quartiers populaires. Coopération, expérimentation, co-création », Manon OTT présente son livre et son film « De cendres et de braises (Voix et histoires d’une banlieue populaire) ».

Le quartier en question est la Cité des Mureaux, avoisinant l’usine Renault-Flins.

Cette rencontre se tiendra à la MSH Paris Nord, amphithéâtre, le vendredi 27 mars de 10h à 12h30.

Le lien vers le livre de Manon OTT

et vers la bande-annonce de son film

Appels à candidatures « AI in Residence »

Dans le cadre du projet « AI in Residence » soutenu par le Fonds culturel franco-allemand 2020, deux appels à candidature, lancé par le Goethe-Institut, l’AF de Glasgow et l’IF d’Ecosse pour des résidences d’artistes :

  • Résidence d’artistes au Social Brain in Action Lab – SoBA Lab « De nouvelles formes de solidarité et du vivre-ensemble : l’interaction Humain-Robot » (1er juin-5 juillet 2020) :  La résidence s’adresse aux artistes qui pratiquent des arts contemporainset travaillent avec l’intelligence artificielle et les domaines où les relations sociales ainsi que nos réactions et comportements sont examinés. 
  • Résidence d’artistes à la National Library of Scotland /  « (Gate) Conservation des données : L’IA dans les archives » (1er juin – 5 juillet 2020) :  La résidence s’adresse principalement aux artistes qui pratiquent des arts contemporainsdans les domaines des arts visuels et numériques, de la poésie, et du son. L’intérêt des participants doit être particulièrement centré sur la technologie de l’IA et sur son impact dans nos mémoires historiques et culturelles conservées dans des archives physiques et des bibliothèques. 

L’objectif du projet est de contribuer au débat sur l’utilisation de l’intelligence artificielle selon une perspective interdisciplinaire et démocratiser le discours sur la technologie de l’IA afin de le rendre accessible au plus grand nombre. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 25 mars et les artistes basés en France ou en Allemagne sont prioritaires. 

Data & Pixel, la sociophotographie enquête – 20 fév.

Journée d’études – 14h à 18h

Dans le cadre du MIP ArTeC « Comprendre les usages sociaux du numérique par l’enquête »
Master Plateformes numériques, Université de Paris 8 / Filière Photographie, École nationale supérieure Louis-Lumière

Thématiques des tables rondes : Émotion ; Expression de soi ; Démocratie.

Résultat d’une collaboration entre étudiant.es du master Plateformes numériques de l’Université Paris 8 et étudiant.e. photographes de l’École nationale supérieure Louis-Lumière (Cité du Cinéma, Saint-Denis), ces rencontres ont choisi d’investiguer les usages sociaux du numérique par l’image, en plaçant un focus sur trois thèmes qui lient des expressions individuelles et l’organisation de collectifs : Emotions, Expression de soi et Démocratie. Que font les plateformes numériques de ces trois dimensions de la vie sociale ?

Organisés et modérés par les étudiant.es, les débats entre professionnels du numérique, journalistes, photographes, chercheur.es et étudiant.es, s’organiseront autour de trois tables-rondes centrées sur l’impact émotionnel des plateformes, la construction d’une identité numérique, la conciliation des enjeux démocratiques et du big data, à travers la mobilisation et la participation citoyenne en ligne. Elles prendront appui sur les productions des étudiant.es, écrites et visuelles, construites dans une double logique sociophotographique qui repose sur des enquêtes de terrain et des créations visuelles. Réalisées dans le cadre d’un atelier-laboratoire, soutenu par ArTeC, elles sont présentées sur le site dédié https://numerique-investigation.org/.

L’image photographique, quant à elle, est à la fois témoignage, portrait, trace des phénomènes sociaux et numériques ; elle est aussi un médium utilisé pour sa puissance interprétative, comme métaphore, déplacement, expression subjective. Éloge d’une réalité créée ex-nihilo et des techniques de post-production, références amoindries ou profondément revisitées à un photojournalisme séculaire, comment ces points de vue, situés entre imaginaires et suggestions conceptuelles, rendent-ils compte d’un terrain social ? Au-delà, quels sont les enjeux de cette e-représentation qui caractérise ce début du XXIe siècle ?


Jeudi 20 février 2020
14h – 18h


Jeu de Paume
                            
Dans le cadre du MIP ArTeC « Comprendre les usages sociaux du numérique par l’enquête »

Master Industries culturelles et créatives- Plateformes numériques, Université  de Paris 8 / Filière Photographie, École nationale supérieure Louis-Lumière.

Site : numerique-investigation.org



PROGRAMME

OUVERTURE  (14h00 – 14h20)

Sophie Jehel, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication, chercheure au Cemti, associée au CARISM, responsable de la spécialité Plateformes numériques du Master Industries culturelles et créatives, Université Paris 8-Saint-Denis.

Stéphanie Solinas, artiste photographe, « Documenter les identités par la sociophotographie », auteure du projet Dominique Lambert et Sans Titre, M. Bertillon, http://www.stephaniesolinas.com/.

Table ronde n°1 (14h20 – 15h20) – DÉMOCRATIE

Démocratie, transformations des enjeux sociologiques par le numérique.

L’arrivée du numérique a développé la participation en ligne. Loin d’être de simples consommateurs, les usagers peuvent-ils transformer les plateformes numériques en espace de citoyenneté ?

Modérateur.trices : Nicolas Fatous (ENS Louis-Lumière), Luisa Fernanda Betancurt Rios (Paris 8).

Intervenant.es : Luisa Fernanda Betancurt (Paris 8), Arthur Crestani, photographe, auteur de deux projets récents « Scènes politiques américaines. New Hampshire. » et « Les manifestations de Gilets jaunes à Paris »,  Nadhem Hanin (Paris 8), Maxime Dufour (ENS Louis-Lumière), Nicolas Framont, sociologue, co-fondateur du magazine Frustration, Laurène Jaeger (Paris 8), Zoé Schmit (Paris 8).

Table ronde n°2 (15h20 – 16h20) – EXPRESSION DE SOI

La construction d’une identité numérique sur les réseaux sociaux.

De la transmission des premiers portraits au partage de milliers de selfies sur les réseaux socionumériques, l’arrivée du numérique a-t-elle profondément modifié la construction de l’identité et la représentation de soi ?

Modérateur.trices : Jules Nguyen (ENS Louis-Lumière), Margot Fuchs (Paris 8)

Intervenant.es : Ilhem Fettous (Paris 8), Hadjer Reggam (Paris 8), Giuseppina Sapio, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication, « Le film de famille. Représentations collectives, mise en récit et subjectivation », Politiques de communication, 2017, Rebecca Topakian, artiste photographe, auteure de « Infra-», http://www.rebeccatopakian.fr/.

PAUSE (16h20 – 16h40)

Table ronde n°3  (16h40 – 17h40) – ÉMOTION                 

Impact émotionnel des plateformes : le design à l’heure de l’hyper-choix.

Le modèle économique des plateformes numériques vise à susciter des comportements addictifs. Que savons-nous au juste du travail émotionnel des usagers ? Quelles réponses les acteurs du web peuvent-ils apporter dans la conception des services ?

Modérateur.trices : Adélie Tirel (Paris 8), Juliette Le Gloan (Paris 8)

Intervenant.es : Elda Ahmeti (Paris 8), Charlyne Garcias (Paris 8), Eve Delvuder (ENS Louis-Lumière),  Adrien Pequignot, doctorant et auteur de « Ce qui se joue lorsque “Les émotions vont au travail”. À propos de l’œuvre de Zoé Beloff », Thomas Versaveau, vidéaste, réalisateur de l’émission Channel Game Spectrum sur YouTube.

CONCLUSION (17h40 – 18h00)                                        

Didier de Faÿs – Directeur de la Rédaction du Magazine Photographie.com, Site Web : https://photographie.com, co-fondateur de La Bourse du Talent (BNF).

Véronique Figini, maître de conférences, chercheure au CEMTI, associée au CHS Mondes contemporains, expert près la cour d’appel de Paris.

Appel à projets MIP (modules innovants pédagogiques)

Pour l’année universitaire 2020-2021, le master ArTeC lance son appel à projets MIP.

L’EUR ArTeC soutient les approches pédagogiques innovantes et offre des financements destinés à ses masters associés pour développer des projets sur des thématiques qui croisent les Arts, les Technologies, le numérique, les médiations humaines et la Création.

Ces modules innovants pédagogiques devront s’inscrire dans au moins l’un des trois axes scientifiques de l’EUR qui constituent également les trois parcours du Master ArTeC :

  • La création comme activité de recherche
  • Les nouveaux modes d’écritures et de publications
  • Technologies et médiations humaines

Les modules dispensés dans une langue étrangère seront particulièrement appréciés.

Vous trouverez les documents suivants à télécharger : Formulaire-MIP-2020, l’annexe financière ainsi que la charte d’engagement et à retourner par mail à :  eur-artec@u-plum.fr

Rappel du calendrier de l’AAP MIP :

  • Mise en ligne du formulaire de l’AAP MIP : le 6 février 2020

  • Date limite de dépôt des projets : le 26 mars 2020

  • Expertise des projets : du 2 au 21 avril 2020

  • Validation Comité exécutif : le 28 avril 2020

  • Validation CAC : le 5 mai 2020

Toute l’équipe d’ArTeC est à la disposition des futur.es porteur.ses de MIP pour répondre à leurs questions et les aider dans le montage de leur projet.