Le Sang est l’Encre, Clémentine DELISS

Le Sang est L’Encre 

Le concept de l’organe et le manifeste métabolique d’Isou

Le 29 octobre à 17h Clémentine Deliss, curatrice et historienne culturelle proposera une conférence, Le Sang est l’Encre à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA).

Qu’est-ce qu’un organe ? Un organe n’est pas simplement une publication autoéditée, indépendante des structures de distribution classiques, mais le lieu d’une parole vitale, de déclarations politiques et de manifestes artistiques qui relèvent d’une urgence et d’une nécessité relationnelle. Chez Isou, le « bulletin d’action », exprime de manière quasi-épistolaire, et fortement virulente, son mécontentement avec les expositions de l’époque (biennales et salons), la bureaucratie de l’art et ses cadres institutionnalisés (l’enseignement artistique), et les galléries ou éditeurs qu’il accuse régulièrement de plagiat et de complicité avec les entreprises. Ces paroles et gestes imprimés circulent comme le sang dans un métabolisme conceptuel mais résonne en même temps avec un malaise socio-politique. Que pouvons-nous reprendre aujourd’hui de cette méthodologie lettriste « isouienne » ? Quelle est le statut de la parole imprimée dans la production artistique aujourd’hui. De quelles alliances entre artistes parlons-nous ?

La conférence publique sera suivie du Petit séminaire réservé aux étudiants du diplôme Inter Universitaire ArTeC + et des doctorants.

 

Contrats doctoraux

Le 11 septembre 2018 ont été attribuées par ArTeC  trois bourses doctorales à des chercheurs dont les projets s’inscrivent dans  les trois axes majeurs d’ArTeC :

  • Les technologies et les médiations humaines
  • La création comme activité de recherche
  • Les nouveaux mode d’écritures et de publications

Julie Blanc, abordera la création comme activité de recherche avec son projet Design et écritures numériques. Programmation et technologies du web dans le design des chaînes éditoriales pour les éditions multisupports et/ou multimodales.

Allan Deneuville questionnera les nouvelles formes d’écritures et de publication avec son projet de thèse, CTRL +C / CTRL + V Écrire à partir des réseaux sociaux.

La recherche de Valérie Pihet s’attachera à étudier les modes d’enquête et de production de connaissance propres à un certain nombre de pratiques artistiques et des rapports qu’ils entretiennent avec la recherche académique. Son projet de thèse s’intitule  : L’évaluation à l’épreuve de la pluralité des savoirs. Enquête sur les interactions entre arts et sciences humaines et sociales à travers des dispositifs expérimentaux de recherche et de formation.

Predictive Art Bot

Lors de la fête de la rentrée de l’université Paris 8, l’artiste Nicolas Maigret viendra présenter son oeuvre Predictive art bot, le jeudi 27 septembre 14h à 16h dans l’amphi x de l’université Paris 8.
Il s’agit d’un algorithme conçu pour prédire des concepts basés sur les tendances émergentes dans différents domaines artistiques. Le robot scanne les titres des sites et blogs d’actualités artistique, les analyse, les compile pour ensuite produire de nouveaux concepts qu’il publie sur twitter.
Pour en savoir davantage sur l’oeuvre : www.predictiveartbot.com

Les vitrines 20 et 21 septembre

Une année placée sous le signe de la transformation, celle du Labex arts-H2H qui fait place à l’École Universitaire de Recherche ArTeC.

Les vitrines sont l’occasion de revenir sur les projets du labex Arts-H2H, de poursuivre et ouvrir de nouvelles réflexions avec pour pivot, la création comme activité de recherche, les nouveaux modes d’écritures et de publication, les technologies et les médiations humaines.

Au programme performances, spectacles, conférences, installations et tables rondes dévoilant au public l’éventail des réalisations issues de la collaboration entre les chercheurs, les artistes et leurs partenaires.

L’INHA, haut lieu de l’histoire de l’art en France, accueille l’édition 2018 des Vitrines.

Télécharger le dépliant de présentation des vitrines