HOM, Hydrologie des médias

HOM | Hydrologie des médias

Une approche hydrologique des médiations entre arts, sciences et humanités implique l’étude de la matérialité et de l’imaginaire des représentations de l’eau. 

Dans un premier temps nous nous intéressons à la manière dont les propriétés de l’eau ont été étudiées, avec quels instruments et comment ces instruments et dispositifs reflètent notre compréhension du monde. Nous réalisons ensuite nos propres interventions instrumentales et nous intéresserons aux questions suivantes : Comment représenter l’eau à des échelles invisibles à l’œil humain mais dont les effets sont présents et perceptibles ? Comment provoquer des réactions esthétiques tout en gardant une conscience hydrologique ? À ce stade nous souhaitons mettre l’accent sur les implications culturelles et artistiques liées à l’application de ces dispositifs à un corpus culturel (images, textes, vidéos). Que révèlent les techniques et les appareils lorsqu’ils sont utilisés avec des données culturelles ? À travers ces questions, nous souhaitons nous confronter à la manière dont l’hydrologie des médias façonne la politique sociale et le développement urbain.

L’équipe principale, internationale et interdisciplinaire, est composée de :

Andrés Burbano (Enseignant-chercheur au Department of Design, Architecture and Design School / Design Research Group, Universidad de los Andes, Colombia) proposera des méthodes innovantes pour explorer les techniques de micro-photogrammétrie appliquées à l’eau, en utilisant des artefacts électroniques.

Gwen Le Cor (Professeure des universités en Littérature américaine et anglais de spécialité, Université Paris 8) explorera l’imaginaire littéraire de l’eau, des fluides et des dispositifs scientifiques. Elle se basera sur un corpus mixte de textes imprimés et électroniques qui traitent de l’appropriation littéraire des notions et concepts scientifiques.

Everardo Reyes (Maître de conférences HDR en Sciences de l’information et de la communication, Université Paris 8) tissera ensemble des techniques et des méthodes de différents domaines afin de produire des modèles innovants de visualisation de données pour les objets et processus culturels contemporains.

Andrea Sosa (Enseignant-chercheur à temps plein, Facultad de Artes, Universidad Nacional de La Plata, Argentine) concevra des activités d’enseignement, des objets artistiques et des expositions pour promouvoir les résultats du projet.

Anastasia Tyurina (Enseignant en design à la Griffith University, Australia, et enseignant-chercheur en Arts et design, National Research University of Electronic Technology – MIET, Russie) poursuivra ses propres travaux sur les artefacts optiques basés sur la microscopie électronique et sur des formes d’interaction homme-machine. Elle explorera différentes sources d’eau et produira des œuvres d’art interactives.

Porteurs du projet : Everardo Reyes (Paris 8/Paragraphe) et Gwen Le Cor (Paris 8/TransCrit)