Polemika

Polemika, projet financé par les Trophées franciliens de l’innovation numérique dans le supérieur (Trophées EdTech) et l’EUR ArTeC (Ecole Universitaire de Recherche) vise à développer un générateur automatique d’arguments (une intelligence artificielle) pour l’éducation à l’esprit critique. Dans ce projet, l’équipe interdisciplinaire ambitionne aussi d’étudier la nature des émotions ressenties lors de la réception des fake news. En effet, s’il est évident que les fake news « fonctionnent » sur les émotions (Poissenot, 2018), peu d’études détaillées sur la nature de ces émotions et leur intensité ont été menées, excepté le travail de Bakir et McStay (2018), mais qui pourrait être approfondi. Nous travaillons donc actuellement à la conception d’un dispositif de collecte des émotions liée à la réception de « nos » fake news générées automatiquement. Ce dispositif de captation des émotions liées aux fake news a été prototypée dans le cadre d’un Hackathon intitulé « Challenge Fab & Lab 2020 » organisé par le Carrefour numérique de la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris du 24 au 26 janvier 2020.

S’appuyant sur des travaux menés au laboratoire Paragraphe (Balpe, 2018 ; Reyes, 2016, Szoniecky, 2012 ; Hachour, 2012) sur un générateur automatique de texte, nous disposons d’une infrastructure pour la génération automatique de structures textuelles.

Ce projet est à la croisée interdisciplinaire de plusieurs champs de recherche et d’expertises : pédagogie et sciences de l’éducation, psychologie, informatique et sciences de l’information. Nous le menons donc avec des chercheurs de ces différentes spécialités mais le fondement disciplinaire s’inscrit en SIC notamment parce que les travaux sur l’EMI, l’Information Literacy et l’esprit critique sont bien ancrés en SIC. Nous avons, dans d’autres publications explicité les racines de ce travail (Desfriches Doria, Dessinges, Ihadjadène, 2018 ; Desfriches Doria et Ihadjadène, 2016), et réalisé une revue de la littérature relative à l’esprit critique dans Desfriches Doria (2018) : notre conception de l’esprit critique qui tente de situer cette notion dans ses différentes dimensions fondamentales et numériques s’appuie sur l’approche de la culture numérique de Millerand (2003).

Partant du constat de la généralisation du phénomène des fake news, et dans le contexte numérique décrit en introduction, Polemika vise à générer des arguments mais aussi de l’absurde, des caricatures, des exagérations, voire des fake news, afin de faire travailler l’esprit critique des utilisateurs du dispositif, de manière ludique et interactive. Ainsi une des hypothèses consiste à observer si à travers la répétition de la mise en œuvre d’opérations de prise de distance, de prise de recul lors de laconfrontation itérative à des énoncés plausibles, mais faux, ou à des énoncés absurdes ou caricaturaux, générés par Polemika, on parvient à augmenter la qualité des critiques réalisées sur les énoncés, mais également à diminuer l’impact émotionnel, à travers un processus « d’habituation » et d’éducation, qui vise à porter les publics à aller vérifier l’information plutôt que de commencer par réagir émotionnellement.

Porteurs du projet : Orélie Desfriches Doria et Samuel Szoniecky

En collaboration avec : PSL – Paris Sciences et Lettres,  Université Paris 1, Université Paris 3, Sorbonne Université