Performer l’archive. Mettre en jeu pour comprendre, 19 déc.

L’enjeu de cette journée d’étude est d’interroger le rôle heuristique et pédagogique de l’expérimentation scénique dans la compréhension et l’appréhension du théâtre “ancien”, et d’envisager à quelles conditions la mise en jeu de ce théâtre peut dépasser la simple illustration et constituer un véritable outil scientifique pour les études théâtrales.

Lieu : Université Paris Nanterre, Bâtiment Max Weber (W), Salle de séminaire 2 (RDC)

9h45 : Accueil des participants

10h : Introduction, Charlotte Bouteille-Meister et Tiphaine Karsenti (Université Paris Nanterre)

10h45-11h45 : Fabien Cavaillé et Anne Surgers (Université de Caen-Basse-Normandie),Réfléchir avec ses mains, ses yeux et son corps : retours sur l’hypothèse de restitution en maquette du Théâtre du Marais par Fabien Cavaillé et Anne Surgers

11h45-12h45 : Michel Cerda, metteur en scène, en dialogue avec Tiphaine Karsenti (Université Paris Nanterre) Faire théâtre de ce qui nous arrête : rejouer La Comédie du Pape malade de Conrad Badius (1561)

13h-14h30 :Déjeuner

14h30-15h30 : Marie Bouhaïk-Girones (CNRS – Centre Roland Mousnier, Sorbonne Université),Rejouer les Passions et mystères, pour quoi faire ?

15h30-16h30 : Mario Longtin (Université Western, Ontario), »Dieu gard, Magister, puis-je entrer ?” Un metteur en scène à l’école des maîtres farceurs

16h30-17h30 : Estelle Doudet (Université de Lausanne),Entre pédagogie innovante et recherche créative : quelle place pour l’interprétation pratique des anciens théâtres à l’université ?

17h30-18h00 : Discussion