Les rencontres ArTeC, 5 et 6 nov.

Centre des arts, Enghien-les-Bains

Les rencontres ArTeC proposent deux journées de conférences, d’expositions et de performances artistiques, l’occasion de découvrir des projets dans le domaine des arts, technologies, numérique, création et médiations.

Ce rendez-vous réunit des étudiant.es, enseignant.es, chercheur.es, artistes et curieux.ses. tou.t.es invité.e.s à imaginer de nouvelles collaborations au-delà des disciplines.

Lieu pluridisciplinaire, à la croisée des arts numériques et des sciences, le Centre des arts d’Enghien-les-Bains accueille la première édition des Rencontres ArTeC. 

Mardi 5 novembre Matin, auditorium

9h30 Café accueil

9h45-10h Présentation

Dominique Roland (directeur du Centre des arts)  Yves Citton et Anne Sedes (direction ArTeC)

 10h-10h30 : Transformation de l’enseignement en art

Clothilde Roullier (Archives nationales) et Jérôme Glicenstein (Université Paris 8)

Ce projet de recherche explore les évolutions de l’enseignement de l’art depuis qu’il a été institué en France, tout en mettant en œuvre une instance de réflexion sur ses évolutions futures et en le comparant avec d’autres systèmes à l’étranger. Mettant à profit les travaux d’enseignants, de chercheurs et d’étudiants, il mobilise également des ressources archivistiques institutionnelles. Cette conférence est l’occasion pour les porteurs du projet de dresser un bilan de leur travail et de s’interroger sur ses évolutions possibles.

10h30 – 12h : Bienvenue à Erewhon

Pierre Cassou-Noguès (Université Paris 8), Stéphane Degoutin (artiste, écrivain, chercheur),  Gwenola Wagon (Université Paris 8)

Bienvenue à Erewhon est une adaptation du roman visionnaire de Samuel Butler, Erewhon, publié en 1872. Il dresse le portrait d’une ville située dans un présent parallèle. Cent cinquante ans après, Erewhon a beaucoup changé. L’automatisation a été poussée jusqu’à ses limites extrêmes. Les habitants sont débarrassés des fonctions pénibles et s’adonnent à des occupations ludiques. Ils ont sélectionné les machines, pour ne conserver près d’eux que celles qui leur procurent un certain bien être.

12h15 – 13h00 : La fluidité du photographique : dialectique entre diversité des formes et multiplicité des usages

Anne Bationo (Université Paris 8), Raphaële Bertho (Université de Tours) et Arno Gisinger (Université Paris 8)  présenteront les premiers résultats de leur projet  de recherche-action et du séminaire intensif ArTeC qui croisent de manière novatrice les usages contemporains de la photographie, ses statuts et rôles dans les champs de l’art contemporain, de l’ergonomie et de l’éducation populaire.

———-

Après-midi, auditorium et studio 19

14h-15h : Dream Films – The Amateur Coney Island Psychoanalitic Society

Paul Sztulman (ENSAD) et Dork Zabunyan ( Université Paris 8)  

Quelle était cette Société psychanalytique amateur basée dans les parcs d’attraction de Coney Island de 1926 à 1972 et dont l’artiste Zoe Beloff a exhumé les traces et les oeuvres ? Paul Sztulman et Dork Zabunyan projetteront et analyseront certains des films que les membres de cette communauté ont réalisés pour tenter de figurer leurs rêves et, par extension, les théories de Freud.

15h15-16h15 : Temps profonds du cinéma expérimental

Grégoire Quenault (Université Paris 8), Dominique Willoughby (Université Paris 8)

Confrontations et interférences expérimentales des procédés argentique et numérique de projection cinématographique, à partir de leurs constituants perceptifs et technologiques de base : intermittence, grain, clignotement, ombres et lumière, écran, rubans filmiques, fichiers numériques. Une exploration artistique des mouvements structurels et qualités visuelles de deux dispositifs en interaction.

16h15-16h45 pause café

17h-18h15 : Ce dont nous sommes faits

Dominique Malaquais (CNRS), Julie Peghini (Université Paris 8) , et Elise Villatte (scénographe plasticienne).

Le film retrace six performances qui ont eu lieu aux Récréâtrales, espace panafricain d’écriture, de création, de recherche et de diffusion théâtrale au Burkina Faso.

18h30-19h30 : Pas peur de mourir

 Androa Mindre  Kolo (artiste)

Mon corps rend hommage aux milliers de personnes qui ont dû quitter leur pays et leur famille pour aller chercher la vie, la paix, le travail, la sécurité. Certains d’entre eux ont perdu la vie au cours de leur voyage.

« Quelqu’un qui part et envisage l’éventualité d’un échec, celui-là peut trouver le péril absurde et donc l’éviter. Mais celui qui part pour la survie, qui considère que la vie qu’il a à perdre ne vaut rien, celui-là, sa force est inouïe parce qu’il n’a pas peur de la mort. »Fatou Diome

Cette performance traduit certains moments de ce voyage, véritable calvaire entre la vie et la mort, la douleur et l’espoir.

19h30 Cocktail

——————————————————–

Mercredi 6 novembre,Studio danse

9h45 Accueil café

10h-11h : Research Presence, Haptic Creativity and Virtual Togetherness

Joe Dumit (invité dans le cadre, chaire internationale ArTeC)

Conférence en anglais

Qu’est-ce qui rend les données, les objets et les personnes présents dans un environnement virtuel ? S’appuyant sur des recherches anthropologiques menées sur le terrain avec des scientifiques travaillant sur la réalité virtuelle et des collaborations avec des improvisateurs et des programmeurs du CNRS, d’Aarhus U et d’UC Davis, cette présentation examine les moyens de partager la présence, de travailler et de jouer ensemble. Les jeux de théâtre, les partitions d’improvisation et la formation à la recherche sont considérés comme des contributions pour leur engagement pratique avec des objets virtuels. Les théories culturelles, psychologiques, chorégraphiques et dramaturgiques sont utilisées pour aider à identifier les caractéristiques de collaborations interdisciplinaires réussies.

11h15 -11h45 : On dirait que kékchose se passe …

Fardin Mortazavi (artiste, doctorant université Paris 8)

« Ce n’est pas un moulin, mon fils … Qu’est-ce que c’est, alors? … Un géant. … Un géant? » Javier Tomeo

Il mange à ma table, choisit et suggère mes achats, mesure mon pouls, mémorise et fait évoluer mon travail tout en m’évaluant, me transporte partout, trouve et retrouve mes amis, satisfait certains de mes désirs et en suscite des nouveaux. Il s’invite dans mon lit et vibre pour me signifier que je rêve.

CyberOmbre, un théâtre d’ombres où est représenté notre vie, oscillant entre une réalité physique (lente, matérielle, bruyante, incertaine et complexe) et une réalité numérique (rapide, immatérielle, silencieuse, « sûre » et synthétique).

12h-12h30 : « Une photographie parle de choses qui n’existeraient pas sans elle » (Henry Wessel) 

Nathalie Cau (post-doctorante ArTeC)

Comment lier indissociablement une image à son fond dans le contexte numérique ?  Il s’agira de s’interroger sur la nature de ce que nous regardons lorsque nous observons des archives photographiques numérisées et de s’interroger sur les problèmes posés par le web comme médium d’exposition et de conservation, à travers l’exemple des images de Pourim en 1946 dans le camp de Landsberg am Lech.

12h30-13h : Now and Elsewhere

 Laurent Di Biase (doctorant Université Paris 8)

Maintenant et Ailleurs est une performance sonore collaborative géo-distribuée conçue en lien avec le développement technologique d’une application Web, Earthloop, à l’état de prototype. Ce travail s’inscrit au sein du projet de recherche et création, intitulé PIMSE – Plateforme d’Interaction Musique, Son et Environnement et explore les interactions entre des espaces distants grâce au médium du son.

Après-midi, studio danse

14h-15h : Articulations

Asaf Bachrach (ArTeC, CNRS)

Nassim Baddadg(danseur)

Articulations est un projet interdisciplinaire réunissant des concepteurs de la réalité virtuelle, des neuro-scientifiques, des danseurs, des anthropologues et des spécialistes en interaction homme-machine. L’objectif est d’explorer le potentiel de cette installation à des fins artistiques, scientifiques et cliniques. Pendant les Rencontres Artec, le projet Articulations est en résidence avec le danseur Nassim Baddadg afin de développer une forme spectaculaire basée sur l’installation Articulations et la danse Hip Hop.

15h15- 15h45 : La vie sociologique de pièces d’art

Anahi Alviso-Marino (post-doctorante ArTeC) présente son projet de recherche, son travail de terrain et des extraits de film. Dans cette presentation, les images de recherche deviennent progressivement des dispositifs d’exploration des conditions de production de l’art. Entre pièces audiovisuelles et moyens de diffusion et de publication de connaissances sociologiques, les extraits de films interrogent les liens entre la création et l’activité de recherche.

16h-17h : Les gestes de la recherche sur la scène contemporaine

 Chloé Déchery (Université Paris 8)

 Marion Boudier (Université Picardie Jules Verne) 

Entremêlées à la présentation que proposera Chloé Déchery du séminaire (enjeux, bilan, perspectives), des étudiant.es qui auront suivi le séminaire l’année dernière proposeront une restitution de leur travail de recherche performatif conduit au cours de l’année dernière.

—–

En continu, Hall

Double crossing

Peu après la « libération » de Phnom Penh et la fuite des Khmers rouges, les cinéastes est-allemands Walter Heynowski et Gerhard Scheumann ont parcouru la ville sans rencontrer âme qui vive. Sidérés par ce lieu fantôme, ils improvisent depuis un véhicule lancé à pleine vitesse un long travelling à travers les rues. En 2017, le projet « Mémoire et paysage » produit le remake de cette séquence et crée une installation vidéo qui montre simultanément sur deux écrans deux visions du même itinéraire dans Phnom Penh.

Réels et virtuels 1958-2019

Cette exposition du Centre des Arts d’Enghien-les-Bains rend hommage à l’œuvre de Julio Le Parc, artiste précurseur de l’art cinétique et figure influente de la création contemporaine.

Sliders horizon

Sliders horizon s’inspire du livre de Kepler, le Mysterium Cosmographicum de 1596, dans lequel le célèbre astronome donne un modèle de la construction du cosmos. L’installation vidéo propose une relecture de cette modélisation de l’univers. Sur le mur sont visibles des « planètes » en mouvement que le spectateur est amené à explorer, à mesure qu’il les traverse. Jean-Marie Dallet (université Paris 8) Présentations des publications ArTeC (grandes et petites collections aux presses du réel, epub des étudiant.e.s)

Tailleurs d’images

Raphaële Bertho et Arno Gisinger présenteront deux réflexions photographiques sur la posture spectatorielle en interrogeant la place de l’oeuvre. Inversant les places, les regards des Betrachterbilder (1998) d’Arno Gisinger traversent le cadre et nous mettent à la place de l’oeuvre. C’est encore le regard, mais aussi le corps qui sont à l’oeuvre dans la proposition de Raphaële Bertho (2005) en se substituant au travail dévolu à l’artiste.  

——-

Mercredi 6 novembre

 12h, 14h, 16h

studio 19

VRAS VR auditory space

Christine Webster (Université Paris 8), Eliott Paris (Université Paris 8)
David Fierro (doctorant Université Paris 8), Sofia Kourkoulakou (EnsadLab Spatial Media)

L’équipe du VRAS présentera au public le prototype de son environnement de spatialisation sonore 3D pour l’immersion en réalité virtuelle. Ils présenteront la bibliothèque logicielle HOA Unity, l’interface VRAS, des exemples de spatialisation et une manipulation de sons dans l’espace virtuel.

Informations pratiques

Centre des arts d’Enghien-les Bains

12-16 rue de la Libération

95880 Enghien-les-bains

Accès

Depuis la Gare du Nord, ligne H direction Pontoise ou Valmondois (15 min)
Situé à 2 min de la gare, prendre la sortie rue de l’arrivée