Les gestes de la recherche sur la scène contemporaine

Incidence 1327
Gwendoline Robin et Gaëlle Bourges

Le projet « Les gestes de la recherche sur la scène contemporaine » combine un séminaire de Master (Parcours « Scènes du Monde » du Master d’études théâtrales de l’Université de Paris 8) et un workshop intensif de cinq jours, tous deux menés entre janvier et mai 2019.

Le séminaire innovant qui alterna des séances discursives et théoriques avec des séances-ateliers émane du projet de recherche « Performer les savoirs/Performing Knowledge » porté par Chloé Déchery et Marion Boudier (2018-2020) et propose de combiner essentiellement deux approches. La première approche sera esthétique, génétique et épistémologique et reposera sur des analyses d’œuvres très contemporaines – pièces de théâtre, spectacle de danse, performances – qui activent, mettent en scène, détournent, voire défont et déconstruisent les gestes de la recherche et les modalités de transmission du savoir (lire, écrire, communiquer, ou bien encore : écrire au tableau, faire une présentation Powerpoint ou parler dans un microphone). Il s’agira de cartographier et d’analyser de façon suivie les fonctionnements propres à chaque oeuvre (protocoles, processus, dispositifs, méthodes) et de commencer à dresser des lignes générales pour pouvoir repérer les contours du paysage de la création contemporaine traversé par des questions de recherche. L’autre approche sera plus expérimentale et pratique et permettra aux participant.e.s d’explorer, à partir d’outils et de techniques issus de diverses pratiques somatiques, performatives et théâtrales, de traverser, appuyer, étayer et nourrir une pratique de recherche personnelle, et parfois même, créative. Ce faisant, on pourra mettre à l’épreuve du plateau ce que déterminer un objet de recherche, collecter des données, entreprendre un travail d’archive, enquêter, mener un entretien, constituer un corpus ou une bibliographie peuvent vouloir dire et engendrer.

Des chercheurs.euses, artistes, artistes-chercheurs, doctorant.e.s en recherche-création seront invité.e.s à chaque nouvelle séance pour présenter leur travail de recherche et de création et ainsi contribuer à l’état de la recherche de façon collégiale. Le workshop intensif, quant à lui, servira tout à la fois d’aboutissement à ce travail à la croisée d’un travail de recherche scientifique et d’un travail de transmission pédagogique et d’ouverture. Il s’agira de mener, avec vingt participant.e.s, un travail de mise en commun, de partage et de mutualisation d’outils, techniques et de méthodes qui nous permettront, d’une part, de mieux observer et analyser les « gestes de la recherche » sur la scène contemporaine, et, d’autre part, qui nous permettent également, en tant que chercheur.e.s et artistes, à faire retour sur nos propres pratiques et gestes de recherche et de réactiver une part de créativité, d’innovation et d’imaginaire, déplaçant ainsi ce que l’on considère pour acquis ou que l’on croit avoir masqué ou apprivoisé sous le terme d' »habitude ».

Pour en savoir plus :